Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Le "contrat" de Pape Diouf : citoyen ou social-democrate austeritaire ?

Publié le 5 Mars 2014 par resistanceetamour

Pape Diouf n'a pas de programme. Il a un contrat - lol il aurait aussi pu dire initiative partagée - Il prétend donc nous présenter un contrat citoyen pour changer la donne à Marseille. Qu’en est-il réellement ?
Pour répondre à cette question nous allons détailler quelques aspects négatifs et positifs de ce programme.

Les deux premières pages de ce programme sont d’une qualité assez inconstante

Pape Diouf nous explique de quel état des lieux il part, cela pourrait être intéressant s’il ne prenait pas tout et n’importe quoi comme éléments d’analyse.

Il retient certes des bons rapports :

Le rapport de l’Insee : « Métropole Aix-Marseille Provence. Un territoire fragmenté, des solidarités à construire », d’octobre 2013.

Le rapport du Compas commandé par la Région : « Métropole Aix-Marseille. Atlas territorial », de novembre 2013.

Mais il y ajoute des rapports beaucoup moins enthousiasmants :

Le rapport « Faire gagner Marseille Provence c’est possible » de Jean Luc Chauvin au nom de l’Union patronale des Bouches-du-Rhône, soit le Medef local, de novembre 2013.

Les analyses de la Chambre de Commerce et d’Industrie rassemblées sous le titre « Une conviction, la métropole ».

Evidemment, les deux derniers rapports n’ont rien à voir avec les deux premiers. Les deux premiers sont des constats objectifs. Les deux derniers sont des visions politiques clairement libérales.
On peut aussi voir un rapport de l’OCDE « Vers une croissance plus inclusive de la métropole Aix-Marseille » qui aurait été intéressant s’il n’avait pas cette fameuse obsession de la croissance

Je ne me prononce pas sur les autres rapports ou pactes mais vous pourrez les voir (je mets le PDF du programme à la fin). Si vous avez quelque chose à ajouter, dites-le en commentaire. Je suis pour un travail commun, je ne peux pas tout faire mais je serais à votre écoute.

Quant au livre de Philippe San Marco « L’Armée dans les cités ou changer de politique ». Oublions un instant que ce type a soutenu Gaudin en 2008, contre l’avis d’une majorité de son petit parti qui l’a exclu, et regardons le livre.

C’est quand il parle de « situer les responsabilités »… que c’est intéressant, vous allez voir ce n’est pas démago du tout, mes commentaires sont en Italique :

« Le fait que des enfants soient en-dehors de leur domicile la nuit est-il de la responsabilité de la police ? »

Helen Lovejoy approves this message.

“Le fait que des adolescents se dérobent massivement à l'obligation scolaire dépend-il de la police ? ” Violer sa grand-mère est-il normal ?

« Le fait que des étudiants inscrits en faculté n'y viennent que lors des examens pour signer rapidement la feuille de présence qui valide le paiement d'une bourse et disparaissent aussitôt, cela est-il de la responsabilité de la police ? » Euh non ça c’est faux, pour avoir la bourse il ne faut pas manquer trois cours du même module et quand on travaille en même temps c’est pas facile DUCON !

Le fait que la loi sur l'aide personnalisée au logement ait favorisé la concentration des pauvres dans certains ensembles locatifs ou en copropriété est-il de la responsabilité de la police ? L'échec retentissant de la réhabilitation du centre-ville de Marseille […] est-il de la responsabilité de la police ? Non, ça c’est la responsabilité du Maire sortant que tu as soutenu en 2008 #Troll.

Bref, je ne vais pas vous lire tout le bouquin (je ne veux pas perdre trop de lecteurs) mais voici une question qu’il n’a pas posé : Le fait que la BAC (brigade anti-criminalité) est corrompue est-il la faute de la police ? Ce livre disponible en pdf trouve qu’appeler l’armée n’est pas une mauvaise idée en soit. Il n’est pas une bonne base de travail, sauf, bien sûr, si vous voulez la guerre civile.

Pape Diouf porte beaucoup trop à mon goût l’oreille aux CIQ (comités d’intérêt de quartiers) qui à Marseille sont sclérosés car contrôlés par Gaudin. La présidente de la confédération des CIQ, Monique Cordier, a d’ailleurs rejoint les listes de Jean Claude Gaudin.
Vient ensuite le point « Père Noël » du discours où Pape Diouf dit comme Gaudin « je ne suis pas le Père Noël ». A chaque fois que l’on propose un changement Jean-Claude Gaudin dit qu’on a des idées « très généreuses, mais très coûteuses. », vous comprenez faut qu’on puisse continuer à engraisser les monopoles Veolia et Vinci.

Alors attention je ne suis pas en train de dire Gaudin = Diouf, après tout Gaudin fait lui-même dans la surenchère (au niveau de la demande de policiers par exemple) mais bon ça fait un peu discours austéritaire. Nous, au Front De Gauche, on sait que de l’argent il y en a. On peut financer nos propositions en louant le stade vélodrome 9 millions par an à l’OM comme le préconise la Chambre régionale des comptes. On peut donner les premiers mètres cubes d’eau gratuitement en faisant payer la différence à ceux qui remplissent leurs piscines, tout est finançable.

Diouf fait ensuite une petite erreur (pas trop grave) en affirmant que les programmes de Gaudin et de Guérini étaient clairement incompatibles alors qu’ils étaient tous les deux d’accord sur plein de choses notamment sur le stade vélodrome.

Enfin, je n’ai pas grand chose à dire sur les deux pages suivantes si ce n’est un aspect positif : « L’évaluation des politiques publiques sera au cœur de la gestion municipale. Le citoyen sera invité à y participer. » Même si Pape Diouf ne dit pas comment il compte nous faire participer contrairement au Front De Gauche qui propose un conseil économique, social, culturel et environnemental composé de citoyens tirés au sort (tout en faisant en sorte que ce soit représentatif) à partir des listes électorales.

Axe 1. DÉMOCRATIE : citoyenneté, égalité d’accès aux services publics.

Point positif Pape Diouf est pour une démocratie représentative de la mixité. C’est vrai que la diversité est représentée sur ses listes et c’est bien, la seule personne que je remettrai en cause sur ces listes est Haouaria Hadj Chikh que le Front De Gauche a débarqué parce que l’argent du Qatar ne la dérangeait pas. Mais passons ce n’est pas le point le plus important.

Ensuite deux point négatifs : la reprise du pléonasme (quand on répète deux fois la même chose) démocratie participative et le refus de la « stigmatisation des CIQ » comme l’institutionnalisation de la concertation par des élus en mal de légitimité. Alors oui certains CIQ ne sont pas corrompus mais de la à dire « faut pô les stigmatiser », ça fait un peu joueur de violon.

Les exemples concrets sont plus intéressants et sont donc positifs. Un seul me paraît compliqué à mettre en œuvre : les dossiers anonymes pour les logements sociaux. Pour que le postulant reçoive une réponse il faut au minimum avoir son adresse (quand il en a une). Donc quand doit-on anonymer ? Qui surveille l’anonymat ? Qui surveille les anonymeurs ? Vous voyez ça fait un peu « serpent sans fin ».

Diouf veut un statut de l’élu, pourquoi pas ? Bon, ça ne dépend pas de la mairie (donc ça ne mange pas de pain) mais ce serait bien.

« Nous demanderons à chaque élu de déclarer ses conflits d’intérêts » (Ex. Un responsable associatif, élu à la Ville qui finance son association). Moui, comme on a demandé à Cahuzac de déclarer son compte en suisse.

Suit une série de choses nécessaires : plus de conseils municipaux, plus d’écoute des représentants du personnel (en espérant que ça ne concerne pas que FO. Non je rigole c’est précisé après, donc fin de la cogestion, donc positif ), des compétences renforcées pour les mairies de secteur, des audits faits tous les ans, le redéploiement des services publics sur le territoire.

Pour informer sur les droits Pape Diouf propose de passer de 7 à 21 maisons de Services Publics faisant tel un père Noël en puissance (un peu d’humour) la surenchère du programme du Front de Gauche qui en propose une par arrondissement (soit 16).

Axe 2.ÉDUCATION : l’école au cœur du contrat citoyen. Notre priorité budgétaire à l’éducation et la culture.

Bon ça fait généreux en apparence mais affirmer une « priorité budgétaire » ça fait quand même penser au projet de François Hollande. Blague à part ne faisons pas de procès d’intention et regardons le détail. Je suis bien d’accord sur le fait que l’éducation et la culture ne sont pas la priorité de Gaudin. Dire le contraire serait être un de ses farouches partisans. Au fond sur cet axe et beaucoup d’autres, il y a peu de désaccords entre Diouf et Mennucci si bien qu’on se demande bien pourquoi ils font deux listes différentes. Au Front De Gauche le point majeur de désaccord sur cet axe est l’application de la réforme des rythmes scolaires. Cette réforme a été faite sans concertation, ne répond pas au problème du découpage du temps scolaire, aggrave les inégalités en territorialisant l’éducation. Cette réforme n’allonge pas non plus la scolarité obligatoire, réduit le temps pris en charge par le service public d'éducation nationale et délègue une partie de ses missions aux collectivités locales.

Axe 3. EMPLOI Pour une économie durable, de qualité et de proximité.

Constat est fait que la municipalité sortante a pour seul projet économique de développer le tourisme et le commerce, les solutions de P Diouf ne me disent pas grand chose : fond d’investissement, Contrat Local de Développement de l’ESS…, c’est un peu « compter sur le gouvernement ».

Quid du port ? Quid de Relocalisation industrielle qui est nécessaire ? Quid du soutien aux SCOP ?

Axe 4. HABITAT Un grand Plan Logement pour une ville plus humaine

Comme d’habitude le constat est juste. Seul Gaudin nie les réalités en disant qu’il a fait « le maximum pour les quartiers Nord ». Les solutions ne sont pas mal non plus notamment les propositions de revisiter la politique de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) et d’arrêter les démolitions, de mettre en œuvre une fiscalité révisée en fonction des quartiers, d’appliquer la loi et de répartir les programmes de logements sociaux sur chacun des arrondissements pour 25% (ce qui est grosso modo une reprise du programme du Front De Gauche, donc on va pas se plaindre sur ce plan).

Axe 5. TRANSPORTS : Mieux se déplacer, une priorité pour l’emploi et la vie

Bon ils prennent exemple sur Aubagne, c’est bien. Dois-je rappeler qu’Aubagne est une ville dont le maire est communiste ? Blague à part c’est un programme assez vert (ligne de contournement du centre-ville de Marseille, plus de tramways) mais pas assez rouge (pas de gratuité pour les moins de 26 ans, pas de ligne de tramway dans tous les arrondissements).

Axe 6. CADRE DE VIE : Environnement et propreté, santé et sports au service d’une ville apaisée

Cette partie est déclinée en plusieurs sous-points.

  • Environnement : cette partie est bien faite, il n’y a pas grand-chose à redire, les dissidents verts sont passés par là.

Santé : il prévoit de réanimer deux dispositifs existant pour lutter contre les inégalités : les Ateliers Santé Ville (ASV) et le Contrat local de santé, grâce à une négociation avec l’Etat.

Ça repose donc sur une augmentation des moyens accordés par l’Etat.

Figure la demande de Maison de Santé Pluridisciplinaires. Il ne fait que reprendre les créations prévues par la Région et l’Etat.

Ensuite, le programme enfile les perles incontournables qui ne mangent pas de pain (pratique sportive et activité physique, alimentation de qualité dans les cantines, détection et prévention des risques environnementaux, prévention de la toxicomanie et de l’alcoolisme).

  • Sécurité : plusieurs gros points négatifs : le fait que la police de Marseille est l’une des plus corrompues n’est pas dénoncé (d’ailleurs rien n’est de leur faute), Pape Diouf ne nous dit pas ce qu’il pense de la vidéo-surveillance (qui ne sert à rien à moins de mettre un fusil derrière la caméra) et ne fait aucune promesse de faire en sorte que la police municipale soit une police de proximité.

source : http://www.primitivi.org/spip.php?article613

Axe 7. OUVRONS VERS LE GRAND LARGE : Bien vivre la mer et les échanges méditerranéens

Ah, tiens Mélenchon est passé par là. Pape Diouf soutient aussi Poutine (non je rigole, c’est bien).

BILAN : Nous avons devant nous un programme un peu fourre-tout ou il y a un peu tout et n’importe quoi, du bon et du moins bon. Je ne sais pas si les lampadaires sont de droite ou de gauche – j’avoue, je ne suis pas allé faire une enquête de terrain pour le leur demander, par contre je propose un consensus pour les chiens qui chient sur le trottoir : s’ils chient à droite ils sont de droite, s’ils chient à gauche ils sont de gauche – mais ce genre de sketch est plutôt négatif. En effet il nous rappelle la déclaration du maire de droite Roland Povinelli : « Quelle différence y a-t-il entre un maire UMP et un PS quand il s'agit de construire un stade ? ». Si Pape Diouf est dans le même état d’esprit, c’est plutôt négatif, Marseille n’a pas besoin de ça. Marseille a besoin de clarté politique, pas d’un ni-ni asphyxiant. Pape Diouf doit-il être considéré comme un adversaire (comme Ravier et Gaudin) ou comme un concurrent (comme Mennucci) ? Difficile de répondre à cette question vu qu’il n’exclut pas de voter Gaudin.

le programme en PDF comme promis ci-dessus

Commenter cet article