Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Les réunions de l’autre gauche.

Publié le 13 Avril 2015 par resistanceetamour

Cher lecteurs, j’ai décidé de faire un résumé de deux réunions : d’abord celle des chantiers de l’espoir qui s’est tenue le 11 avril à Marseille et celle du M6R Paca qui s'est tenue le lendemain au même endroit.

Ces deux réunions ont eu des différences. Aux chantiers le public était plutôt vieux, tandis qu’au M6R il était plus jeune. Il y avait 200 personnes aux chantiers et 30 au M6R Paca.

Aux chantiers, ceux qui ont pris la parole (une trentaine) sont pour la majorité soit des élus, soit des aspirants élus. Apparemment tout ce beau monde est d’accord pour « dépasser les formes partidaires » mais pas assez pour se mettre en retrait et laisser parler les autres. Les hommes politiques font beaucoup de politicaille et « espèrent convaincre les gens que ce qu’on fait nous c’est bien ». Ce problème a été évoqué par les politiciens qui n’en ont pas tiré de conclusion et espèrent encore « renouer le dialogue avec les citoyens » (eux ne le sont pas apparemment).

Au M6R PACA, il n’y avait qu’une élue qui a certes pris la parole mais raisonnablement (deux fois pendent peu de temps), l’essentiel des acteurs a pris la parole au moins une fois, ce qui est positif.

Les réunions de l’autre gauche.

Ces deux réunions ont aussi eu des similitudes qui m’inquiètent profondément sur la capacité de l’autre gauche à enfin agir. Le problème de ce genre de réunions, c’est que même si les constats sont posés peu de conclusions en sont tirées à part peut-être celle qui ne faut pas en tirer. Aucun ouvrier, quelques syndiqués aux chantiers seulement.

Elles avaient les mêmes marmottes. Cette manie de ne rien décider de faire quelque chose ensemble lors de ces réunions et de tout reporter à des « ateliers ». Comme disait Clemenceau, pour enterrer un problème, faites une commission. Moi je ne sais pas pour vous mais j’en ai marre de parler de projets, de formes, et de tous ces débats interminables. Je pense que nous l’autre gauche nous connaissons déjà nos points d’accords et de désaccords et qu’on devrait désormais passer à l’action plutôt que de continuer la discutaille perpétuellement.

pour illustrer, voici une photo de marmottes

pour illustrer, voici une photo de marmottes

Autre point commun, si les sujets ont été différents, les discussions ont étés assez stériles.

Du côté du M6R des « gentils virus » (c’est comme ça que les chouardiens se nomment, je suis pas sur que ce soit une bonne appellation mais bon comme ça c'est plus simple) qui n’avaient pas signé le texte sont venus. Ils nous demandaient presque de les exclure sauf que personne n’en a le pouvoir et que s’ils sont en désaccord ils ont qu’à ne pas venir. Ont aussi eu lieu des débats sur une charte qui viendrait compléter celle du M6R.

Dans les chantiers, ont été évoqués la gauche du 21 éme siècle, la crise des appareils et des corps intermédiaires (détail amusant, celui qui a évoqué ça a été attaché parlementaire, c’est dire s’il connait bien le sujet) et enfin que la situation est compliquée et qu’il faut arrêter de prétendre qu’avec nous ira pour le mieux. Je vous laisse juges de ces comptes-rendus mais moi je suis très perplexe.

 

Commenter cet article

Un partageux 29/04/2015 10:10

Tu résumes bien mon propre sentiment avec :

"nous connaissons déjà nos points d’accords et de désaccords et [qu’]on devrait désormais passer à l’action plutôt que de continuer la discutaille perpétuellement.

Un peu découragé, je pense qu'on n'en est pas sortis pour demain. Voici peu j'ai ricané en découvrant le slogan d'un site de gôche disant en substance "on a raison d'espérer".