Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

La victoire de Merkel est idéologique

Publié le 24 Septembre 2013 par resistanceetamour in politique

Nous avons tout lu/entendu ces trois derniers jours. Aussi il est indispensable de faire un examen de tout ce qui a été dit depuis l'annonce des résultats des élections allemandes.

Merkel obtient seule une majorité absolue, elle a obtenu une victoire électorale ce qui prouve qu'elle a fait une bonne politique.

La victoire de Merkel est idéologique

Dans ces deux tweets ce cher Jean Michel Apathie essaye en réalité de nous manipuler en nous disant le contraire de ce qu'il pense d'une manière grossière mais qui peut marcher.
Selon Apathie élection vaut conviction, vérité révélée, et donc comme les allemands ont voté Merkel, ils ne font pas 1,3 enfants par femme (alors que c'est pourtant le cas).
Maintenant que nous avons montré l'absurde de la thèse de JMA imaginons que ce soit vrai.

La CDU/CSU a 41,55% des voix, c'est certes beaucoup, c'est 7,75% de plus que la dernière fois mais ces voix sont gagnées sur son allié le FDP qui lui perd 9,84% et n'entre pas au bundestag. Le fait que le FPD n'entre pas au bundestag peut-être considéré comme une défaite de la coalition CDU/CSU et FDP qui n'est pas renouvelée.
De plus Merkel n'obtient pas la majorité absolue, elle a 311 sièges alors qu'il lui en faudrait 316.

Ceux qui ont donc une majorité sont donc trois autres partis qui ont tous fait campagne contre la politique de la CDU/CSU (du moins en apparence).

La victoire de Merkel est idéologique

Pourtant Merkel va être réélue, mais pas toute seule. Il lui faut le soutien du SPD qui a déjà dans le passé, en 2005, préféré s'allier avec elle que de gouverner avec Die Linke (La Gauche). Elle pourrait aussi demander l'aide des verts mais pour l'instant ceux-ci ne se sont pas allié avec la CDU/CSU (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne vont pas le faire aujourd'hui). En ce sens la victoire de Merkel n'est pas électorale mais idéologique et cette victoire idéologique a eu lieu lors des années Shröder avec les lois dites Hartz. Pour des détails sur cette loi je vous envoie ici : http://www.filoche.net/2013/05/31/141e-chronique-dans-lhumanite-dimanche-ni-schroder-ni-ani/.

Des militants PS: il est incohérent de demander l'union de la gauche en Allemagne et de ne pas la faire en France, ne soyez pas pas incohérents !

Si comme je l'ai déjà expliqué SPD (parti social-démocrate allemand), Die Linke et les Verts sont majoritaires, cette majorité est impossible puisque comme je l'ai expliqué le SPD qui refuse tout idée de coalition avec Die Linke alors que Die Linke est ouvert à cette idée.

J'en profite aussi pour dire que s'il est possible d'avoir une autre majorité alternative en Allemagne on ne peut pas appeler ça l'union de la gauche puisque ces partis sont partis divisés et c'est normal car de toute façon ensemble ils n'auraient pas fait autant de voix. C'est pareil pour les municipales et cela est vrai autant en France qu'en Allemagne. L'union de la gauche se fait dans les grandes villes au second tour pour la France

Une chose est sûre dans tout cela. En France, comme en Allemagne ce sont les sociaux-démocrates qui divisent. Je rappelle quand même que le candidat du Front de Gauche a appelé à voter François Hollande au second tour et que c'est Hollande qui a fait l'ANI, les plans compétitivités et les crédits d'impôts.

Die Linke a fait un mauvais score

Alors je suis désolé pour mes camarades qui ont dit cela mais je me sent obligé de les contredire. De 2005 à 2009 Die Linke avait 53 députés, c'est 11 de moins qu'aujourd'hui. Alors certes Die Linke a superformé en 2009 et fait 11,9 mais cela était leur meilleur score et il était dû notamment au fait que le SPD avait fait le plus bas score de son histoire faute au discrédit entraîné par l'alliance du SPD avec la CDU/CSU. D'ailleurs le SPD gagne 2 points par rapport à la dernière fois, les points perdus sont donc dus en partie au vote utile pour battre la CDU/CSU. Une nouvelle alliance avec la droite n'est donc pas bonne électoralement pour le SPD (ce qui ne va probablement pas les empêcher de le refaire).

La baisse de Die Linke est certes réelle mais pas catatrophique, hélas Die Linke est à son niveau "normal" en Allemagne.

Les militants du PS repprennent parfois cette affirmation en ajoutant que le score AFD (parti anti-euro allemand) est un score excellent alors qu'ils n'ont fait que 4,7 soit 3,9 points de moins que Die Linke et ne siègent pas au Bundestag. Bon alors certes c'est la première fois qu'ils se présentent mais quand Die Linke s'est présenté pour la première fois ils sont entrés au parlement.

C'est un peu toujours la même chose, même quand la gauche radicale est devant l'extrême droite et bien c'est cette dernière qui a fait un score exceptionnel, on l'a aussi vu en Grèce.

Commenter cet article