Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Lettre ouverte à monsieur @patrickmennucci contre le #TSCG

Publié le 24 Septembre 2012 par resistanceetamour in politique

A   monsieur   Patrick   Mennucci,   député   de   la   quatrième   circonscription   des  Bouches - du - Rhône, maire   du   premier   secteur   de Marseille,   élu communautaire à   la   Communauté   urbaine   Marseille   Provence   Métropole.

 

 

 

 

Monsieur, Je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps. Vous vous réclamez de gauche, contre le clientélisme. Vous avez même été membre de la Gauche Socialiste, j’espère que vous vous en souvenez. Je précise que cette lettre sera publique ce qui explique son volume.

Début octobre sera proposé le pacte budgétaire ou TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance).

 

Je vous écris pour vous demander de voter contre ce traité. je m’inquiète de voir se généraliser en Europe des politiques d’austérité qui ont pour conséquence directe de faire payer aux peuples européens le coût d’une crise dont ils ne sont en rien responsables. La solidarité européenne ne peut se réduire à mettre sous tutelle l’économie de pays souverains, sous le prétexte d’une dette dont la légitimité n’est même pas questionnée. Je suis contre le pacte budgétaire car je ne veux pas de coupes dans les dépenses publique et je ne suis pas le seul à le penser, les plus grands économistes pensent comme moi, en voici quelques citations. Amartya Sen, Prix Nobel d'économie 1998 : « Le soi-disant programme d'aide européen pour les économies en difficulté insiste sur des coupes draconiennes dans les services publics et les niveaux de vie. La prise de décision sans discussion publique – une pratique courante dans la mise en œuvre de la politique financière européenne – est non seulement anti-démocratique, mais inefficace.». Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie 2001 : « L'obstination des dirigeants européens dans l'ignorance des leçons du passé [de la rigueur des années 1930 notamment après la Grande Dépression de 1929] est criminelle », et en plus « Les pays qui tendent à un budget équilibré sont contraints de faire des coupes dans leurs dépenses en raison de la chute de leurs revenus fiscaux – un "déstabilisateur automatique" que l'Europe semble vouloir adopter en toute inconscience. ». Paul Krugman, Prix Nobel d'économie 2008 : « Le paquet fiscal forcera les pays à poursuivre des politiques d'austérité qui ont pourtant déjà montré leur inefficacité. ». Il a même appelé à voter contre le référendum irlandais : « J'ai beaucoup réfléchi, ce n'est pas facile. Je leur conseillerais de voter non. ». Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision de l'Office français de conjoncture économique (OFCE) : « Quand on combine ce qui se passe au niveau français et européen on arrive à une stratégie perdant perdant qui aggrave la situation, on rentre dans cette décennie perdue pour l'Europe dont nous allons payer très cher les conséquences ». Ces gens-là ne font pourtant pas partie de la gauche latino-américaine et sont très intelligent.

 

Vous allez probablement me répondre que Hollande a obtenu un plan de croissance. Ne le faites pas, ce ne sont que des cacahuètes qui en plus étaient déjà négociées auparavant sous un certain Sarkozy Nicolas. De quoi est il composé ? De 60 milliards d'euros via la Banque européenne d'investissement (BEIà quoi s'ajoutent 4,5 milliards via des "project bonds", emprunts communs, et 55 milliards de fonds structurels. Cela est ridicule le Brésil qui a pourtant moins d’habitants que l’UE (Union Européenne) et un PIB par habitant beaucoup plus faible fait lui un plan de 160 milliards ce qui est donc beaucoup plus que l’UE vu son PIB. De plus, il n’y a pas que moi qui le dis, Krugman, encore lui dit à propos du pacte de croissance : « C’est un pistolet à eau contre un rhinocéros qui charge. Ce sont des choses ridicules et insignifiantes ». Et oui ce n’est même pas de Mélenchon, on pourrait le croire mais ce n’est pas le cas.

 

Il y a des alternatives : notamment l’intervention massive de la BCE qui prêterait à du 1% aux états et non plus aux banques.
Pour le second tour vous avez mis sur les bulletins de votes : le logo du Front De Gauche (sans vraiment nous demander notre accord mais je vous rassure ça ne nous as pas dérangés), Front de Gauche pour lequel j’ai  voté au 1er tour des présidentielles et des législatives, et celui d’EELV (Europe Ecologie Les Verts). Cela vous donne des devoirs envers ces deux partis qui sont contre le traité et qu’ils ont eu sur votre circonscription plus de 10.000 votants lors du 1er tour de la présidentielle.

 

J’ai voté pour vous, contre le Front National, cela fait donc de moi un ayant-droit de la victoire. Quand à vous, vous avez des devoirs envers l’une des villes qui a le plus voté NON au futur traité de Lisbonne (61%). Le choix de l’austérité généralisée pour l’Europe engage notre pour plusieurs décennies, aussi l’adoption du Pacte budgétaire par voie parlementaire n’est pas acceptable. Le peuple de France qui a voté NON en 2005 mérite un grand débat et donc un référendum. Contrairement à ce que certains affirment Hollande ne sera pas renforcé par le vote du TSCG. Au contraire celui-ci va l’affaiblir pendant les années à venir en l’obligeant à appliquer une politique austéritaire et que comme la dit récemment Stiglitz : « La plupart des pays européens qui ont engagé des politiques d’austérité sont maintenant en récession », « l’austérité est une erreur, aucune grande économie ne s’est rétablit d’une récession par l’austérité ». Il qualifie aussi la politique actuelle pour sauver l’Euro de « criminelle ». Comprenez donc que je suis inquiet pour l’Euro, inquiet pour notre pays et inquiets pour l’Europe. J’ai peur, une peur justifiée et raisonnée car il est connu que l’histoire se répète si l’on ne tire aucune leçon du passé, je ne voudrais pas d’une 3éme guerre mondiale qui serait amenée par des politiques de rigueur, chaque pays s’enfermant sur soi puisque cela diminuerait les échanges commerciaux. L’ONU (organisation des Nations unies) qui n’a que peu de pouvoirs (elle est trop contrôlée par cinq pays) ne pourra pas nous en sauver éternellement, ne prenez pas cette menace à la légère en badinant.

 

Je prendrais en conséquence votre vote lors des prochains rendez-vous électoraux.
Je vous assure, Monsieur le député, de mon respect.

 

 

Brice Lacoste.

Commenter cet article