Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Margolin pousse un haro contre le progressisme

Publié le 19 Avril 2017 par resistanceetamour in Melenchon

Monsieur Margolin.
J'écris ce billet pour répondre à votre tribune publiée dans les pages débat et analyses du lundi 17 avril 2017.
D'abord, permettez moi de vous rappeler les paroles de l'internationale: "Il n’est pas de sauveurs suprêmes Ni Dieu, ni César, ni tribun". Contrairement à la droite maoiste, dont vous faites partie, les communistes n'ont pas le culte du chef. En soutenant Melenchon nous ne faisons pas une hagiographie mais nous soutenons une ambition mainte fois affirmée lors d'une campagne d'éducation populaire.
J'observe ensuite que vous sombrez dans le tropismes atlantiste en liant le poutinisme à l'anti-impérialisme. Ainsi par exemple Mélenchon serait poutinien car il est contre l'OTAN, c'est intéressant, le général De Gaulle était donc lui aussi atteint de tropisme russe?

Nous sommes pour une conférence sur les frontières qui permette de régler des questions comme celle du Kosovo, de la Crimée, de l'Ecosse, de l'Irlande... Voilà, notre réponse c'est la paix, nous ne voulons pas d'une Europe de la défense qui nous conduira inéluctablement à la guerre.

Pour vous les guerres sont des guerres de religions ou vous opposez les sunnites aux chiites alors que kurdes sont des musulmans laïcs, que le régime de Damas et Daech sont des alliés objectifs. Pour nous ce sont des guerres impérialistes ou chacun, cherche à défendre ses intérêts.
Tel un néo-colonialiste vous feignez de croire qu'assurer que notre ancrage est en Méditerranée serait contradictoire avec l'idée européenne. Vous montrez ainsi une vision rabougrie de l'Europe. Pour nous Carthage fait partie de l'Europe!

Vous nous attaquez ensuite via le biais lepeniste selon lequel le terrorisme serait forcément islamique. Je vous encourage à en parler avec les victimes du fondamentaliste chrétien Anders Behring Breivik en Norvège.

Monsieur Margolin, vous avez commencé votre carrière de Ponte en attaquant dans un livre écrit - à l'insu de votre plein gré - aux communistes. Vous vous attaquez aujourd'hui plus largement à un camp progressiste car il soutien une autre Weltanschauung que la votre. Nous voulons une Europe qui parle enfin de progrès social, une Europe à laquelle les travailleurs, français comme allemands puissent être intégrés.

Commenter cet article

JLMargolin 21/04/2017 11:56

Bonjour,
Je pense que vous m'accorderez ce droit de réponse, puisque vous vous êtes directement adressé à moi.
1)Je n'ai jamais été maoiste, et je ne vote pas à droite (bien sûr, si tout ce qui est à droite de Mélenchon est de droite, je suis pour vous de droite...)
2)J'ai fourni de multiples preuves de la proximité JLM-Poutine, en dehors de l'hostilité commune à l'OTAN
3)Vous m'amusez avec vos références enamourées à De Gaulle (contre qui Mai 68 s'est levé, cela reste une référence pour moi): anticommuniste virulent (le RPF), ultracolonialiste jusqu'en 1960, fondateur de la Françafrique, et défenseur de la mainmise soviétique sur la RDA, l'Allemagne de l'Est, etc.
4)Toutes les frontières sont arbitraires et fondées sur des injustices, y compris celles de la France. Les "rediscuter", c'est la guerre.
5)Le PCF des années 50 se présentait (à la suite de l'URSS) comme le "parti de la paix" contre celui (atlantiste) de la guerre. Nihil novi sub sole.
6)Il faudrait être idiot pour penser que les guerres du Proche-Orient ne sont QUE religieuses. C'st être aveugle que d'y nier la dimension centrale de la religion.
7)"Carthage fait partie de l'Europe": exactement ce que disaient les colonialistes ! Donc je vous renvoie le compliment pour le néo-colonialisme.
8)Breivik: UN terroriste ISOLE. Les djihadistes mobilisés, eux, sont des dizaines de milliers, dans TOUS les pays du monde où vivent des communautés musulmanes significatives. Misère de la dénégation du réel... et merci pour l'injure lepéniste.
9)Je ne sais ce qu'est pour vous un "ponte". Je suis un maître de conférences d'une université de province, ça suffit?
10)Je suis fier de ma participation (180 pages) au Livre noir du communisme, publié en 31 langues.
11)Votre "camp progressiste" (là encore expression des Totalitarian 50s) résonne sinistrement. Est-il entouré de barbelés?

Enfin, pour aggraver mon cas, mais surtout mieux rendre compte de mon analyse de Mélenchon, voici ces quelques lignes conclusives d'un article à paraître:
"Le fond du discours de Mélenchon est d’abord une version abâtardie du marxisme, ramené à un anticapitalisme moralisateur, lui-même rabattu sur la dénonciation quasi-exclusive de la finance – classique atavisme de la gauche française dont on repère sans peine les fondements catholiques, au risque de faire s’étrangler de rage notre candidat. Secondairement, c’est un nationalisme de gauche, dans la grande tradition du XIXe siècle (Hugo est cité à chaque discours), la France étant dotée d’une manière de vocation rédemptrice pour l’humanité entière, en faisant l’impasse sur les aspirations divergentes de cette dernière, et sur la faiblesse des moyens de notre pays. Dans le passé, cette vocation se confondit souvent avec la « mission civilisatrice » du projet colonial. Tertio, de manière de plus en plus insistante, Mélenchon chausse les bottes de De Gaulle. Le problème est que, de celui-ci, il reprend les éléments les plus discutables : absence d’une quelconque vision européenne, hostilité de principe à l’encontre des Etats-Unis, complaisance envers la Russie, mépris des petites nations (en particulier celles de l’Est européen, abandonnées au bon vouloir de Moscou), le monde étant vu comme le champ clos d’affrontements entre de puissants empires étatiques. Bref, la pensée sur l’international de notre porteur d’espoir pour le XXIe siècle paraît s’être arrêtée quelque part vers le milieu du XXe."