Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Tu finiras apprenti... mon père.

Publié le 29 Avril 2014 par Nitro_Politic in chômage, Austérité, François Hollande, Smic, Medef

Cet article est reposté depuis De Nitro-Politic.

Vous vous souvenez de ce titre : « Le "sous-smic" de Gattaz suscite l'indignation générale » ?

Une levée de boucliers, pas question de toucher au Smic, d’ailleurs les chiffres du chômage des jeunes sont les seuls qui stagnent... et c’est là que le piège se referme. Et oui le chômage des séniors lui est tout simplement catastrophique (+11,8% en un an) 769.000 rien qu’en catégorie A.

Sur un dessin de Charb.

Sur un dessin de Charb.

C’est là qu’intervient le rapport Mestrallet (PDG du groupe GDF-SUEZ, salaire annuel 2.849.533 €) qui dit entre autre ceci :

Créer un dispositif d’alternance pour les chômeurs longue durée : Expérimenter des formes d’alternance novatrices pour des personnes très éloignées de l’emploi (inscrites depuis plus de 24 mois à Pôle emploi, voire 12 mois ensuite) qui resteraient sous le statut de « stagiaire de la formation professionnelle » (Région ou Pôle emploi), y compris pendant les périodes en entreprise (sans contrat de travail, avec une rémunération versée par l’ASP, seul le tutorat étant pris en charge par l’entreprise) afin de favoriser la professionnalisation, l’acquisition d’une expérience, l’adoption des codes de l’entreprise… et un accès ou un retour à l’emploi durable.

Comme expliqué dans Les Echos le 25 avril:
L’idée, ne cache pas son auteur, constitue une « vraie rupture ». Gérard Mestrallet, propose de « favoriser l’accompagnement direct des chômeurs, en particulier de longue durée, par l’entreprise ». Sans que ces dernières ne s’engagent à les recruter dans la foulée, ni ne les rémunèrent forcément.

Et que découvrons-nous le 29 avril, à la surprise générale (enfin presque), Hollande veut ouvrir l’apprentissage aux chômeurs de longue durée «quel que soit leur âge» reprenant ainsi une idée émise dans un rapport de Gérard Mestrallet.

Vous ne vouliez pas d’un sous-smic, pas grave vous aurez l’apprentissage pour tous de 7 à 77 ans.

Commenter cet article