Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

4, Chemin Des 3 Malades

Publié le 22 Février 2014 par MT SOLY in R.I.P Ibrahim Ali

Cet article est reposté depuis MT SOLY BLOCK.

4, Chemin Des 3 Malades

4, chemin des Aygalades

Carrefour de nos pires angoisses et de notre jeunesse perdue

Où les fachos en embuscade

Les froides nuits d’hiver chassent à courre et tirent à vue

Comme au temps bénis des colonies et les champs de coton du Mississipi

Sur des minots sans défense épris de rap et de danse

Des petits soldats de la paix en guerre contre le sida et la misère

Sillonnant les villes et les cités pour briser les peurs et les frontières

Chaque fête de quartier, chaque concert :

Une tribune contre la bêtise humaine

Grand-frères à la ville comme à la scène.

Hélas vouloir faire le bien peut couter cher

Aux troubadours en quête d’amour et d’un monde fraternel

Quand les hyènes et les vautours au détour de chaque ruelle

Traquent sans merci les métèques

Et les bâtards indigènes de la République

Qu’importe l’histoire ou la musique

Le même mauvais scénario se répète

4, Chemin Des 3 Malades

Un printemps français qui bout de colère

Battant le pavé avec toute la fachosphère

Leur cris d’hystérie, leurs slogans, leurs manifestes

Pénètrent les esprits et se répandent comme la peste

C’est la France à la sauce Zemour avec un zeste de Fourest

Certes un vieux concept mais qui fait toujours autant d’adeptes

De Genest à Copé partout on se déleste

Du poids d’être xénophobe, sans complexe

Sur BFN ou  TFN, leurs élites prosélytes

Préparent les crédules à avaler la pilule du mythe

Du bon français de souche, du choc des civilisations

Entre une Manif pour tous et une marche anti-avortement

Une horde hétéroclite de croyants et d'agnostiques

Chrétiens, juifs, musulmans, laïques, intégristes

Antisémites, homophobes, bouddhistes, fascistes

Tous unis contre l’Etat et le vote démocratique

4, Chemin Des 3 Malades

Il est bien loin le temps des frondes républicaines

Contre la lepénisation des esprits

Des Raz l’Front, de la diabolisation du FN

Aujourd’hui à chaque élection les nazis

S’imposent en arbitre et dictent leur feuille de route nationale

A une droite et une gauche en déroute et en plein doute morale

Transformant les antiracistes les plus virulents

En gentils moutons et en cyniques indifférents

4, Chemin Des 3 Malades
4, chemin des 3 malades
Où les brigades de la haine paradent
Bras tendus en l’air, main sur la gâchette
Ma Cité phocéenne façon à la conquête du far West
Au nom de la patrie des Lepen
Pour la suprématie de la race aryenne
Ici, il faut montrer face et patte blanche
A Vichy, prêter serment d’allégeance
Etre de bonne naissance et de descendance
Ou bien tu finis entre quatre planches
4, Chemin Des 3 Malades

Quelle idée aussi de s’appeler Ibrahim

Au pays du petit Nicolas et de la Marine

Quand pour certains un simple prénom musulman

Est-ce qui distingue un bon citoyen d’un délinquant

Lorsqu’une femme enceinte qu’on agresse

N’émeut plus personne sous prétexte

Qu’elle porte le voile et qu’on érige en commerce

Le blasphème au nom de la liberté de la presse

 Qu’importe si nos actes ou nos paroles blessent autrui

En profanant ce qu’ils ont de plus sacré

Car la sainte laïcité nous permet désormais

De tourner en dérision leurs convictions à l’envi

Nulle trace d’apaisement à l’horizon hélas

Il faudra encore attendre des siècles pour le vivre ensemble

Chacun sa race, chacun plaide pour sa paroisse

La division semble être le seul sentiment qui nous rassemble

4, Chemin Des 3 Malades

Ainsi va ce bas monde depuis que tu es parti mon ami

La couardise, l’hypocrisie, le silence, les compromis

Ont eu raison de notre foi en l’Homme et en Dieu

A part le culte de l’odieux, rien de nouveau sous les cieux

Alors pardon si tu n’as toujours pas une ruelle à ton nom

Il ne fallait pas naitre nègre mais négrier ou grand colon

Et croire à la lettre à l’égalité de tous les êtres humains

Comme si nos ancêtres les gaulois pouvaient être africains

Désolé Ibrahim mais nous attendons toujours ce jour

Où le Boina daignera entendre nos cris de dépit

Nos esprits fatigués de mendier l’égalité, nos cœurs lourds

A force de sentir jusque dans nos chaires le rejet et le mépris

 

Mais rassure-toi mwanama°

Malgré parfois le désarroi et la colère

Nous ne lâchons pas l’affaire

Nous continuons le combat

Sur ce que nous avons de plus cher

Jusqu’à la fin de nos vies

Nous t'en faisons le serment mon frère

Pour que jamais le silence et l’oubli

Ne t’assassinent une seconde fois

Promis, juré ! Incha Allah ! °°

Incha Allah !

Incha Allah !

 

°Mwanama = frère, ami

°° Incha Allah = Si Dieu le veut

Mbaé Soly Tahamida

21 Février 2014

4, Chemin Des 3 Malades
Commenter cet article