Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

M'en suis allée à Pôle Emploi :)

Publié le 22 Janvier 2014

Cet article est reposté depuis Shadocks.over-blog.com.

Après une convocation avortée par pôle emploi lui même, j'avais donc reçu dans mon espace perso une nouvelle convoc' le 7 janvier 14h histoire de bien débuter l'année!

Je m'harnache donc et me pointe à ma convocation avec 5 minutes d'avance. Normal, j'ai horreur d'être en retard, question de respect.

Je me présente donc au gars à l'accueil lui signifiant mon rdv, il coche mon nom sur sa liste comme il se doit et sans lever les yeux me dit :

"Alors vous montez au 1ier étage et ensuite..." Je ne lui ai pas laissé le temps de finir sa phrase avec mon : "Non, ça ne va pas être possible!"

Interloqué, il daigne me regarder et me demande pourquoi.

Je baisse les yeux pour lui indiquer mon corset et renchérit avec un "Monsieur, je suis travailleur handicapé à + de 80% donc les marches, c'est non! Soit Mme W (celle qui m'avait convoqué) descend soit je rentre chez moi et vous me faites une attestation!"

Je reste plantée comme un santon en m'agrippant au pupitre du guss pendant qu'il va se renseigner.

Il redescend et me dit de m'asseoir et qu'elle me recevra dans un bureau en bas (en même temps quand tu as des difficultés pour te mouvoir, ça ne semble pas exagéré!).

Je jette un coup d'oeil à la pendule, 14h05 et tente de prendre mon mal en patience.

14h17.... Toujours rien et moi qui prends racine sur cette putain de chaise en fer qui me lacère le sacrum déjà en piteux état.

J'interpelle à nouveau le gars :

"Excusez-moi... Pourriez vous savoir si il y en a encore pour longtemps parce qu'en plus de ne pas pouvoir gravir l'escalier, je ne peux pas rester des heures assise"

Il refait son aller-retour pour m'informer que "Bah elle n'a pas encore fini son entretient, qu'il comprend mais qu'elle ne va pas tarder..."

Et là, j'en peux plus :

"Pardon, mais si je m'étais présentée à ma guise à n'importe quelle heure, je ne pense pas que cela aurait été apprécié" Les 2 femmes de l'accueil s'approchent...

"Je me demande même si n'arrivant pas à l'heure cela n'aurait pas pu être un motif de radiation!"

Les 2 femmes : "Mais vous avez un statut TH (= travailleur handicapé)

-Oui!

-Mais vous n'avez pas de suivi avec Cap Emploi

-Pas depuis qu'ils m'avaient trouvé un emploi en omettant de prendre les renseignements nécessaire et en signant une convention avec un escroc qui ne m'a pas payé depuis novembre 2012 et qui m'a menacé. Non, pas depuis! Mes courriers restent lettres mortes "étrangement"! Mais là, je ne peux plus tenir sinon ce sont les pompiers qui viendront me récupérer!

-Attendez, je vais vous faire une attestation et puis vous allez partir"...

A ce moment là, la conseillère en question arrive (enfin! 14h25). Je la reconnais, c'est elle qui m'avait reçue la fois précédente!

-Ah bonjour, mais c'est vous?

Moi, commençant vraiment à perdre patience :

-Ah ben oui hein, j'ai pas changé de N° identifiant! Je suis navrée mais là, je ne peux rester davantage.

-Oui, je suis désolée mais mon rdv a duré plus longtemps que prévu...

-Madame, j'ai parfaitement conscience des conditions dans lesquelles vous travaillez mais il faut tout de même être cohérent! Convoquer un TH en lui faisant gravir des marches et en le laissant choir sur une chaise en fer, y'a mieux comme organisation. Vous savez d'ailleurs que je ne peux faire que du télétravail, c'est certainement parce que je ne suis pas en capacité de me déplacer à ma guise. 80% d'invalidité, ce n'est pas pour mes beaux yeux!

-Je comprends, mais on m'avait ôté le porte-feuille et puis finalement on me l'a remis alors...

-Et il n'est pas possible d'y mettre en commentaire de programmer un suivi par rdv téléphonique comme je vous l'avais dit la dernière fois? Je veux bien que vous soyez un jour ici un autre ailleurs et que les noms ne vous parlent pas, mais poser un commentaire, quand-même!!! C'est un peu comme la convocation qui avait été annulée sous prétexte de changement de situation.... Ma situation est inchangée, c'est pôle emploi qui m'avait changé de conseiller.

-Ah bon, mais vous êtes en télétravail actuellement?

-Ah mais pas du tout, je suis toujours en recherche mais pôle emploi avait décrété que si le rdv était annulé c'était de mon fait or il n'en est rien!

-Mais la prochaine fois, vous savez que vous pouvez fournir un certificat pour justifier de votre absence à un entretien...

-Ben voyons! Je ne vais pas courir de certificats en certificats pour justifier chaque semaine mon absence à une convocation. Je pense que la CPAM en serait ravie!!! Ca ne rime à rien. Un suivi par téléphone est tout à fait envisageable il me semble! C'est tout aussi impensable que la dernière proposition que j'ai reçue de pôle emploi pour être aide à domicile!

-Ah ne m'en parlez pas (l'air désolée)

-Ben si, justement il faut en parler! Comment peut-on envoyer en masse une proposition de formation pour être aide à domicile à des personnes handicapées? Déjà c'est un affront. Si on est handicapé c'est qu'on n'est pas bien portant (Ha! Ha! Haaaaaa!) et ça nous projette en pleine figure la limite de nos capacités. Quant aux bénéficiaires de l'aide, c'est de l'inconscience! Que le handicap soit physique ou mental je ne trouve pas raisonnable que l'on confie la responsabilité d'une personne qui a besoin d'aide! C'est ubuesque! Un peu comme le tribunal de l'incapacité de la sécu... Que des marches pour y accéder, je dis bravo! Je ne pense pas que ça se soit bousculé au portillon pour suivre la formation...!

Sur ce, excusez-moi, je récupère l'attestation de ma présence à la convocation datée, signée et tamponnée et je pars avant de devoir appeler une ambulance parce que 3 semaines ou 1 mois d'hosto pour une entretien que nous avons déjà eu et qui aurait pu se faire au téléphone, c'est trop cher payé".

On pouvait sentir le malaise ambiant, Mme W ne savait plus où se mettre et moi... Ben je suis partie et j'avais lecoeur léger, mais légeeeeeeeeeeeeeeeeeeer!!! :)

M'en suis allée à Pôle Emploi :)
Commenter cet article