Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Oui je suis un vampire !

Publié le 23 Décembre 2013 par resistanceetamour

Nous allons ici revenir sur certaines polémiques engendrées par les cinq rapports sur l’intégration. Ces cinq rapports sont intéressants, il est juste dommage que l’on ne puisse plus remettre en cause certaine choses sans être accusé de remettre en cause le « modèle républicain », nous y reviendrons.

La critique de la publication des rapports.

J’aimerais ici répondre à tous ceux (Copé et des militants PS) qui ont critiqué la publication de ces rapports : il était évident que ces rapports allaient être publiés, c’était une condition préalable à leur écriture. Pourquoi ? Nous ne devons pas cacher ce qui déplaît à la « bonne société », ces rapports sont intéressants car ils retranscrivent la pensée associative qui, elle-même, retranscrit la réalité. Oui la loi sur le voile a été perçue comme discriminatoire par les musulmans, ça ne vous plait peut être pas mais c’est comme cela qu’ils l’ont vécue. La question que l’on doit se poser au lieu de tous s’exciter est : pourquoi l’ont-ils ressentie ainsi ? La réponse est simple : ils ressentent que la laïcité qui est intransigeante envers eux ne l’est pas envers tout le monde. Ce ressenti est basé sur une réalité : quand nos arrières grands-mères sont allées à l’école avec le « foulard provençal » imposé à l’époque par la morale chrétienne, personne ne le leur a violemment arraché ni interdit de le porter.

Tous communautaristes ?

Copé a parlé d’« un rapport qui propose un plan complet de démantèlement de l'identité française ». Oui bien sûr. Alors déjà mon cher Jean-François, il n’y a pas un rapport mais cinq. Je sais bien que c’est compliqué de lire surtout quand on est analphabète mais bon avant de crier au communautarisme ce serait bien d’en lire un peu. Personne n’est obligé de « tout prendre » d’un rapport, il n’y a que le rapport Gallois qui a été totalement repris, tout le monde sait qu’un bon rapport est fait pour aller directement à la poubelle.

Lorsque j’ai défendu ses rapports je me suis trouvé face à des personnes qui, comme Copé, élèvent « le communautarisme » comme argument massue de la vie politique et qui m’assimilaient aux militants contre le mariage pour tous.

Tout cela est très sympathique, mais si je suis communautariste et bien vous aussi. Vous souvenez vous avoir rendu hommage à Mandela ? A part des militants FN qui ont dit que c’était un terroriste et des militants LO qui ont dit que de toute façon il était « vendu au capital » qui n’a pas dit « c’est les meilleurs qui partent en premier » ou des trucs banals du genre ? Vous avez rendu hommage à Mandela ? Voilà comment Mandela s’est présenté à son procès :

Oui je suis un vampire !

Il s’est rendu à son procès habillé dans les habits traditionnels des chefs de tribu de son « ethnie ». Donc comme nous sommes tous désormais pro-Mandela – il est mort, c’est plus facile – et bien même Copé est communautariste.

J’ai évidemment, vous l’avez compris, écrit tout cela pour rendre ridicule cette accusation d’être « un communautariste ». Si ça vous plait je suis même un vampire, ça ne me dérange pas ! Blague à part, peut être que maintenant que nous sommes tous communautaristes nous allons pouvoir débattre sérieusement et calmement.

Les « indigènes de la République » sont clairement en guerre contre le « modèle républicain » selon Caroline Fourest.
Les « indigènes de la République » sont un groupe de français issus de l’immigration qui critiquent le prétendu universalisme du système éducatif français et les dispositifs d’égalité devant les droits. Contrairement à ceux qui disent « on est tous égaux », ils pointent des vrais problèmes. Ils militent pour un renforcement de l’affirmative action. Ils pensent qu’il y a des inégalités « raciales » c'est-à-dire par exemple qu’un noir/arabe/musulman va plus être discriminé à l’embauche qu’un blanc/catholique. L’idée du délit d’ « harcèlement racial » n’est pas là pour « laisser supposer que les races existent encore », cette idée est importante car aux yeux des décideurs, des employeurs en particulier, elles existent encore. Dire qu'ils sont contre le "modèle républicain" relève donc purement et simplement à de la diffamation même si l'on considère que la république c'est fondée sur les colonies. Caroline dit juste ça parce qu'elle est énervée d'avoir reçu de la part de l'association Les Indivisibles un Yabonawards pour avoir parlé d'"associations qui demandent des gymnases pour organiser des tournois de basket réservés aux femmes, voilées, pour en plus lever des fonds pour le Hamas" une connerie, donc c'était mérité.

L’inclusion est définie selon Caroline Fourest par « faire société » en anglais, ce qui serait « flou ».

Alors déjà c’est tout simplement faux. L’Oxford Avanced Leaner’s Dictionnary, dictionnaire de référence de la langue anglaise, donne 2 sens à ce mot : 1. the fact of including somebody/something ; the fact of being included 2. a person or thing that is include. L’“inclusion” est donc soit le fait d’être inclus dans la société soit le fait d’inclure quelqu’un ou quelque chose dans la société. L’intégration est un terme unilatéral, c’est l’autre qui doit s’intégrer. Le mot inclusion renverse l’ordre des choses dans le sens où ce n’est plus à l’autre de « s’intégrer » mais c’est à nous de l’inclure dans la société. Il faut se battre sur les mots, les pauvres ne sont pas défavorisés mais exclus. Bon vous allez me dire « C’est ce que veut dire Caroline par « faire société » », mais je ne vois pas en quoi il est flou de faire société commune si l’on explique ensuite ce que cela veut dire, ce qu’évidemment Caroline ne fait pas contrairement à moi qui vient de le faire.

La vision anglo-saxonne a un avantage sur la nôtre, elle reconnaît qu’il y a des problèmes alors que selon la vision républicaine jacobiniste de Caroline Fourest tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, on est tous égaux, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu. Les fanas de la république jacobine ne veulent pas du droit à la différence, ils ne reconnaissent pas que l’on vit dans une société multi-culturelle.

Sarkozy aurait eu, selon Caroline, une vision libérale de la laïcité. Evidement c’est faux, Sarkozy à une vision conservatrice de la laïcité en disant que la France est la fille de Clovis et de l’église. Si on est libéral, c'est-à-dire progressiste en termes politique évidemment on ne pense pas des choses pareilles.

Ma défense des rapports serait due à la « haine » que j’ai envers le PS.
Cet argument que j’ai pu lire chez certains militants PS n’en est pas un. Je vais quand même y répondre au cas où un militant PS se serait perdu sur ce blog.

Preuve que cet argument n’en est pas un : selon ces mêmes personnes Mélenchon « déteste le PS ». Or, je ne suis pas d’accord avec Mélenchon donc c’est vous qui détestez le PS parce que vous êtes d’accord avec Mélenchon qui lui-même « déteste le PS ». Evidemment tout cela est ridicule, je ne définis pas mes idées et mon action, contrairement à vous, parce que je le PS fait/pense quelque chose ni parce que Mélenchon fait/pense quelque chose.

Commenter cet article