Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
resistanceetamour

Ceci est le blog d'un animateur, vacataire en bibliothèque. Je suis révolté contre les injustices de notre société. Nietzschéen, je fais partie d'une grande aventure humaine: La France Insoumise

Du TCE à Soweto, ces élites dirigeantes désespérantes

Publié le 11 Décembre 2013 par Nitro_Politic in politique, François Hollande, Nicolas Sarkozy, République, Abstention, Libéralisme

Cet article est reposté depuis De Nitro-Politic.

Hier à Soweto,  il y avait la Grande Histoire, celle de Nelson Mandela et de la lutte contre l’apartheid, et l’arrière cuisine, faite de ronds de jambes, d'avions de la république et de révérences entre clans pas si éloignés que ça.
Quand j’ai vu passer sur Twitter la photo d’un Sarkozy triomphant, tapant la « discute » avec un Hollande fort complaisant, mon sang n’a fait qu’un tour.
J’ai immédiatement repensé à la folle Une de Paris-Match, l’employeur de la compagne de François Hollande. Ce 15 mars 2005, les deux personnages (chefs des deux partis de gouvernement à l’époque) qui font la pluie et le beau temps depuis, étaient déjà en accord parfait sur un sujet plus que clivant : le traité de constitution européenne (TCE).

Du TCE à Soweto, ces élites dirigeantes désespérantes

« Le changement c’est maintenant » était bien une grosse arnaque dans laquelle je suis tombé, comme tant d’autres avec moi.

Du TCE à Soweto, ces élites dirigeantes désespérantes

Le mariage pour tous ne suffira pas à masquer une gouvernance très à droite de François Hollande. Le compte n’y est pas, loin de là, j’en viens même à me demander s’il n’y a pas eu publicité mensongère + faux et usage de faux engagements.

Que d’actes et comportements similaires entre ces deux présidents : une présence permanente de la communication politique, quitte à dire une chose un matin et son contraire l’après-midi (conscience des maires). Tous deux nous ont vendu la lutte contre la finance, la fin des paradis fiscaux, l’Europe comme seul recours contre le chômage... Bref la même soupe dictée par un seul et unique intérêt, le leur.

Il suffit de lire sur les réseaux sociaux les #FH2017 ou #NS2017 pour comprendre que nous sommes au centre d’une lutte de pouvoir entre sociaux-libéraux et libéraux-conservateurs qui ont chacun leur poulain de Neuilly. La pauvreté et la disqualification de millions de citoyens n’a pas sa place dans leurs débats sur le PIB, la courbe, le cap...

Je vais à mon tour rejoindre le camp hétéroclite des abstentionnistes, mais aussi rejoindre mes huissiers et banquiers bien grassouillets qui sont les mêmes d’un quinquennat à l’autre.

" Trois sortes de gens disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes. " Proverbe allemand 1882

Commenter cet article